Les French' expats

Interview WTFood d’Amélie à Manhattan (New York City)

Amélie & June en interview pour WTFood
A la découverte des bonnes adresses dans NYC!

Une nouvelle interview WTFood aujourd’hui avec Amélie qui vit depuis plusieurs années à NYC et qui a testé habiter dans plusieurs boroughs (= grands quartiers de NYC). Après un passage à Brooklyn, la voici maintenant à Manhattan et vous allez voir, elle a beaucoup de bonnes adresses. Personnellement elle m’a fait découvrir de jolis endroits et peut-être fait prendre quelques grammes. Mais quand on passe du bon temps ça ne compte pas non ?
Bonne lecture !


Bonjour Amélie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour Estelle, ici Amélie, 37 ans, installée à New-York depuis environ 5 ans. Je suis arrivée en 2017, avec le précieux sésame de la green card, gagnée à la loterie, une année plus tôt. La semaine, je suis essentiellement entre Midtown East pour le boulot et Upper East Side où je réside, le weekend j’explore New-York et les environs, en compagnie de mon chien June, qui a tenté l’aventure américaine avec sa Maman et ne semble pas le regretter non plus.

Quel est ton rapport avec la nourriture ?

Eclair de Ladurée à déguster dans Central Park

J’ai toujours apprécié bien manger, depuis mon plus jeune âge, je viens d’une famille multiculturelle et ai baigné dans la culture méditerranéenne, pour ma famille, la nourriture est sacrée et permet de garder un lien avec nos origines. Ma Maman a également quitté son pays (le Portugal) et elle est toujours nostalgique de certains produits, certaines saveurs, veille toujours à rapporter quelques produits locaux de ses voyages en mère-patrie. Je suis en tout point comme elle désormais.

J’ai ce que l’on pourrait qualifier de « bec sucré » ou sweet tooth comme on dit ici. J’adore aussi tout ce qui est salé ou presque (sauf les fromages trop forts) … heureusement je suis sportive, ce qui me permets de manger avec gourmandise, tout en essayant de rester raisonnable, la plupart du temps.

Aimes-tu cuisiner ou tu préfères te faire livrer tes repas ?

Sans aucun doute, une combinaison des deux !

J’adore cuisiner et ai une collection assez sympathique de livres de cuisine méditerranéenne et asiatique pour la plupart. J’aime diversifier et apprécie de découvrir des plats que je ne connais pas.

A New York, on a la chance de trouver d’excellents restaurants, dans mon quartier de l’Upper East Side, l’offre est exceptionnelle, je me sens vraiment privilégiée puisque la qualité est au rendez-vous, tout comme l’offre proposée. Le plus difficile est de faire son choix lorsque vient le moment d’opter pour une livraison ou bien de choisir un restaurant pour le diner !

Est-ce que tu te souviens de tes premières impressions gustatives juste après ton arrivée ici ?

Je suis arrivée en plein été ici, mais j’avais auparavant passé quelques mois a NYC pour un stage quelques années en arrière.  J’ai adoré découvrir les bars à jus de fruits, les glaciers, les spots à burgers, la multitude de restaurants, surtout thaïs et italiens et je me suis vite inscrite à la salle de gym, en pensant que ma balance n’allait pas être mon amie ici, hihi.

Quelles sont les nouvelles habitudes alimentaires que tu as adoptées ici ?

Je me permets de prendre ta question à l’envers, et de t’avouer celle que je n’ai pas adoptée des Américains : je n’ai pas cédé à leur lubie de mettre de la cannelle partout en automne, sur les gratins de courge, dans les boissons chaudes, dans les gâteaux, dans les soupes. Ils en mettent absolument partout et j’en ai une sainte horreur 😀

Ici, j’ai vite réalisé que certains produits comportaient plus de sucres que ceux similaires que l’on trouve en Europe. Je contrôle davantage les étiquettes, chose que je faisais beaucoup moins systématiquement en France.

Lobster roll servi avec ou non de la mayo

J’utilise la liste des « clean 15 », les fruits et légumes les plus « propres » en matière de pesticides et je me sers également de la liste des « dirty dozen » qui comporte les fruits et légumes les plus pollués et chargés de pesticides. J’achète systématiquement bio en ce qui concerne les produits de la dirty dozen, à savoir que les listes sont réactualisées chaque année.

Autrement, depuis mon arrivée ici, j’ai découvert des produits et plats que je trouve vraiment intéressants, notamment le « lobster roll », le « mac & cheese » et j’apprécie de temps à autres, un bon Steakhouse, le seul endroit ou je mange de la viande volontiers, sinon je limite au maximum ma consommation de viande. Les Américains savent très bien préparer la viande dans de tels établissements.

Quelles sont tes échecs culinaires ou bien tes WTFood !!! rencontrés ?

On a particulièrement de la chance a New York City de trouver beaucoup de produits français, alors je n’ai pas été vraiment perdue.

Je pense que mon seul WTF était de faire cuire de la sour cream, pensant que le rendu serait similaire à celui de la crème fraiche, mauvaise idée !

Quelles sont les habitudes alimentaires que tu refuses de prendre ?

Je refuse de manger sur le pouce le soir et de prendre mon diner à 6pm 😀

Je mets le couvert et apprécie de m’attabler pour manger.

La consommation d’alcool aux fins festives le matin est aussi une chose avec laquelle j’ai beaucoup de mal.

Ces habitudes américaines ne m’ont donc pas conquises particulièrement.

En revanche, je trouve que les américains sont les rois du brunch et cela me plait beaucoup, c’est une tradition que j’ai embrassée volontiers ici et que je conserverais si je rentre en Europe définitivement, j’ai conscience que cela est développé en Europe maintenant aussi, mais pas de manière aussi étendue a mon sens.

Demain je viens te voir à New York City, tu m’emmènes manger où ?

Mais avec plaisir, et viens le ventre vide !

Pour le petit-déjeuner / Brunch je t’emmène chez Sarabeth’s déguster de délicieux œufs Benedicte avec du saumon fumé.

Tarte aux pommes avec un peu de cannelle

Ensuite nous remonterons sur Central Park et nous arrêterons à l’un de mes endroits favoris pour déguster un burger en toute simplicité chez JG Melon, je recommande leur tarte pomme noix (avec une subtile touche de cannelle très supportable pour mes papilles – donc je pense que cela peut convenir aux personnes qui n’aiment pas parsemer de la cannelle partout) aux gourmands s’il reste de la place pour un dessert.

Pour les amateurs de viande.

Ensuite pour le diner, je recommande Keen’s Steakhouse pour un excellent porter house, la Briciola pour un délicieux italien (notamment leur burrata et leurs pates aux champignons) ou Thep pour un thaï plutôt fantastique et aux expat’ français Le Coucou pour ses plats exceptionnels !

Et avec ça, une réserve de citrate de bétaïne pour aider à la digestion 😊

A bientôt Estelle !


Merci Amélie pour cette interview WTFood vraiment très chouette. Et surtout un grand merci pour toutes les bonnes adresses dans Manhattan ! Personnellement mon estomac ne pourra pas tenir la route de ce marathon culinaire mais peut vous donner des bonnes idées de sorties !

Merci à tous d’être passés lire ! Vous pouvez retrouver plus d’interview ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.